Quand c’est chaud c’est Quantico…

quantico-banner

La Série Quantico est une coquine… Elle est aguicheuse… Préparez vous à 8 premières minutes très rythmées qui vous présentent l’intrigue, les (nombreux) personnages principaux et une scène post-coïtale, du grand art….

Merci pour ce moment…

Seulement voilà, sans Viagra, vous vous doutez bien que le petit jeu ne va pas durer 42 minutes non plus. Alors après le passage du logo-générique, ça va quand même se calmer un peu. Présentation rapide des personnages qu’on a pas pu caser dans l’intro, flashbacks à ne plus savoir qu’en faire, histoire que vous soyez à la limite de la gerbe, comme dans certains manège de la foire du Trône. Mais vous gerberez pas et, comme à la Foire du Trone, vous allez faire la queue pour en redemander…

L'entrée au FBI commence par visite médicale et des analyses
L’entrée au FBI commence par une visite médicale et des analyses

La magie Quantico c’est ça : une histoire totalement abracadabrante que je ne vais pas vous spoiler, des couples de personnages limites clichés tant ils sont antinomiques, des flashbacks,  des coups de théâtres complètement « WTF ! » mais ça fonctionne…

WTF avec les gobelets dans cette série ?
WTF avec les gobelets dans cette série ?

Et que dire des 5 dernières minutes orgasmiques avec une flopée de révélations et un cliffhanger de fou que Shonda Rhimes et J.J. Abrams (époque Alias) n’auraient pas conçu, même après une nuit torride de co… gitations.

Les clichés de l’épisode

Evidemment, vu le type de série, y’en a une tonne mais c’est plus proche souvent du clin d’oeil.

Lost commençait par un oeil qui s’ouvre et découvre une catastrophe, ici c’est une main…

Mais virez moi ce PEGI 14 !!!
Mais virez moi ce PEGI 14 !!! Et pourquoi y’a pas un gobelet ?

Dans l’école du FBI, y’a des dortoirs : scène de sortie de douche obligatoire ?

Non, vous n'êtes pas dans un teen movie américain...
Non, vous n’êtes pas dans un teen movie américain…

En conclusion...

Quantico est un « fucking » guilty pleasure avec plein de trucs énervants (attentat post 11 septembre, des flashbacks qui n’ont pas l’élégance de ceux de Lost), vous allez craquer… comme moi ;-).

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à  le partager. Vous pouvez aussi découvrir l’ensemble des critiques séries rédigées sur mon blog.

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s