Les souvenirs partent en fumée (Genèse)

Je m’appelle Yann Nimentrix Guérant.
Je suis né voilà un peu plus d’un an.
Au hasard de mes navigations sur Internet, moi qui ne crois pas au hasard…
A la recherche de ce que je ne pensais pas trouver.
A la recherche de ce que je ne devais pas chercher.
A la recherche de ce que je suis.
A la recherche, de ce que je fuis depuis des dizaines d’années.
A la recherche d’un atelier, où, tel un artisan, je pourrais élaborer, tester, créer, jouer avec les limites de mon imagination.
A la recherche de la création d’un vaisseau où je pourrais embarquer mes lecteurs. 
Je suis allé puiser au milieu d’un bric à brac de site avant de trouver cette image au milieu d’un @Bricabook qui m’a inspiré, embrasé.

© Kot
© Kot

Je me souviens avoir pris mon stylo, et avoir écrit ces quelques phrases sur une feuille de papier…

Je suis Carte et je les suis.
Ils sont Cartes et ne le savent pas. Pas encore.
Je suis Carte, en mon âme et conscience.
Dans ma chair, symboles portés à même la peau.
Si visible mais incompréhensible à qui ne possède pas la clé pour en déchiffrer la cartographie.

Je suis Carte et je dois transmettre, les guider.
Mettre fin à leur innocence.
IL et ELLE, si proche et si loin.
Attiré mais hésitant.
M’ont ils seulement remarqué, savent ils que leur DESTIN les suit, les épie, attend.

Je serais patient.
Attendre le moment pour la révélation.
Exposer mon corps à leurs yeux d’apprentis.
Et enfin les toucher.
Lire dans leurs yeux la surprise quand sur leur corps la Carte se révélera.
Voir les volutes graphiques prendre progressivement possession de leur CORPS et de leur ÂMES.
Pour leur révéler l’autre coté, le verso de la Carte.
Pour qu’IL et ELLE découvrent enfin qu’ils ne sont pas juste des pions sur l’échiquier, mais des LAMES MAJEURES du TAROT.

27 octobre 2014. J’ai écrit ce texte.
27 octobre 2014. J’ai brûlé ce texte, jamais publié sur @Bricabook.
Il faudra attendre le 22 juillet suivant, jour de mon anniversaire pour qu’enfin j’ose mes premiers pas à « Deux mains »…
5 décembre 2015. Tel un phénix, le texte renaît de ses cendres…

Je suis LA CARTE…
Je suis LIBRE…
Ecrire est la Voie.
Ecrire est ma Voix.

Toi qui sais, merci de m’avoir permis de pousser mon premier cri…

Texte © Nimentrix
Photos © Vincent Héquet et © Kot.

Ce texte est ma 13ème participation (solo) à l’atelier d’écriture de Bricabook : chaque semaine Leiloona met en ligne une photo le mardi, et vous avez jusqu’au dimanche suivant pour vous laisser inspirer et rédiger un texte. 

N’hésitez pas à commenter le texte ci-dessous et à la partager s’il vous a plu 🙂

Vous pouvez aussi lire mes autres participations à l’atelier.

Publicités

18 commentaires

    • Merci pour ton commentaire, monesille 🙂 Le phénix, comme la planète Mars ont une signification particulière pour moi… Cela réapparaîtra certainement dans mes textes dans ou hors atelier 😉

  1. J’ai la gorge toute serrée d’émotion,quand je pense que tu as failli passer à côté de toi et de nous…..C’est beau un texte qui renait de ses cendres,et c’est beau un homme qui entrouvre son cœur….J’aime les mots simples ce sont ceux que je trouve les plus beaux….Bonne route Yann Nimentrix Guérant dans ce monde bien perturbé en ce moment,mais c’est le seul qui s’offre à notre petit rayon d’action…..

    • Merci Bénédicte 🙂 Quelquefois il suffit de peu de choses pour infléchir une trajectoire et bouleverser un destin 😉 Quelque soit les perturbations du monde, l’important et de continuer à créer, sinon le monde des imaginaires s’éteindra

  2. Cette genèse est magnifique. Sacré poète, sacré jongleur de mots. Heureusement que tu as osé, heureusement que tu as rencontré celle qui fallait pour te lancer.
    On est tous liés les uns aux autres !

    je n’aurais pas aimé un de tes commentaires sur twitter,
    que je ne serais pas allée voir ton blog,
    que je ne me serais pas abonné à ton compte twitter,
    que je n’aurais pas découvert que l’on pouvait écrire ensemble. S’aider, se conseiller, s’orienter.

    Je ne savais même pas que je pouvais écrire… Et puis un matin, grâce à tes encouragements et ceux de Leiloona, je me suis lancée.
    J’espère qu’un jour, je pourrais à mon tour donner l’envie à quelqu’un de poser des mots sur une photo.
    En tout cas merci !!!
    J’ai encore été trop bavarde….

    • Merci pour ce commentaire qui me va droit au coeur. Tant mieux si Leiloona et moi avons été éléments déclencheurs, mais cela signifie que ce besoin d’écrire à toujours été en toi, donc tu aurais écrit quoiqu’il arrive 🙂

  3. J’adore ce texte, je ne sais plus du coup lequel je préfère… tu as eu raison de publier ce texte, très nimentrixien (si, je viens de déposer l’adjectif à l’Académie française …)

    Nous en avons déjà parlé, mais je décèle plein de choses à la lumière de ce texte, à la fois troublant, mais aussi tellement révélateur du pouvoir de la littérature …

    La dernière phrase est sublime. Pour son symbole, je ne sais même pas si sa beauté est vraiment dicible : elle recouvre tellement de choses.

    Merci pour cette publication.

    • Merci à toi d’avoir créé cet espace qui a permis de m’essayer à l’art de l’écriture… mème si il s’est passé neuf mois entre là première tentative restée sur papier et le premier texte « officiellement » publié. 9 mois de gestation nécessaire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s