Révélations

(Ce texte aurait du être publié lors de l’atelier Bricabook 199… Il est bien évidemment lié à la saga A Quoi / Meta)

Il court, toujours, encore…. Son coeur bat si fort, il a l’impression qu’il va sortir de sa cage thoracique et exploser. Il ne sent même plus les blessures sur son corps, il évite du regard les corps qui jonchent le sol. Courir, ne pas se retourner, traverser la bibliothèques où des feuilles calcinées flottent encore  dans l’air comme de sinistres flocons noirs géants, laisser son instinct le guider jusqu’à La Machine.

Un bref instant, son doux visage vient le hanter. Où est-elle, vers quelle destination l’a-t-il envoyée ? Infinité de possibles, et il ne sait même pas si la Machine fonctionne réellement. Mais il n’avait pas le choix, c’était la seule manière de lui permettre d’échapper à l’Apocalypse.
Trouver un autre accès à La Machine.
Partir, revenir et tout recommencer.
Tout corriger, quel que soit le prix à payer. Il ne peut pas laisser ce monde disparaître, il doit empêcher ce chaos dont il connait l’élément déclencheur.
Elle et lui sont probablement les derniers survivants de la cité, la clé pour tout corriger…

Il arrive à l’entrée de la pièce immense où s’alignent une infinités de pyramides bleues Les Créatures sont là, bien évidemment : elle observent la Machine, intriguées. Le bruit des explosions s’intensifie, se rapproche, les murs tremblent, il doit accéder à la machine avant qu’il ne soit trop tard. Les Créatures semblent ignorer le danger qui se rapproche, totallement fascinées par la Machine, l’ultime création de la civilisation atlante, celle qui a attiré l’attention des Créatures et provoqué la destruction d’Atlantis.

Son coeur bat toujours la chamade, il est prêt à foncer au milieu de ces monstres parfaits, même si il sait que les chances d’atteindre son but sont infimes. Soudain, un cri s’élève : Therion arrive par un autre couloir avec une arme inutile à la main et se précipite vers les créatures qui foncent vers lui et l’attaquent…

Il se réveille en criant, trempé de sueurs. Son coeur tape fort, il se précipite vers la salle de bain pour vomir, chasser les images de cet homme anéanti par les créatures. Il ressort rapidement, allume la lumière et cherche nerveusement du papier et un crayon pour noter ses « souvenirs », dessiner les lieux, les symboles. A coté de lui la Bestiole emerge lentement du sommeil, elle s’étire et jette un coup d’oeil aux feuilles de papier.
« Tu m’avais caché tes talents de dessinateur, Yann. »
– Ce ne sont pas mes rêves, ce ne sont pas mes souvenirs…. »
– C’est certainement la conséquence de notre rencontre avec cette étrange méduse voleuse de rêves. Quand elle nous a touché tous les deux, une connexion a dû s’établir.
– Tu connais les lieux que je dessine ? Tu étais à Atlantis, une cité légendaire disparue depuis des millénaires ?  » La Bestiole hausse les épaules. « Et donc, tu la connaissais, elle ? Il lui montre le visage de la femme qu’il vient de dessiner, celui de sa Louve qui dort encore dans son lit, comme si elle n’avait pas entendu ses cris. Un seommeil qui semble ne rien avoir de naturel.
– Que lui as-tu fait ?
– J’ai pensé que la méler à cette conversation ne serait pas une bonne idée…
– Tu as pensé ? Quelle conversation ? Tu sais très bien que personne  que moi ne peut te voir !  Tu n’es qu’une  putain d’hallucination implanté dans ma tête par un  vieu fou  le jour où il ma cédé  la direction de son « Agence ». Il a fait cela quelques jours avant sa propre mort, pour que sa folie lui survive ! Explique moi pourquoi et comment vous pouvez être  tous les deux ici  en ayant vécu sur Atlantis ? Quelle est cette Machine , a-t-elle quelque chose à voir avec celle du Programme Meta ?  »
Tout en questionnant la Bestiole, Yann continue ses dessins.
« J’ai déjà vu ce symbole quelque part… Et le nom de cet homme déchiqueté par les Créatures, Therion… »  Yann allume son ordinateur, à la recherche de photographies. Un tatouage, sur le bras d’un homme. Il tourne l’écran de l’ordinateur portable vers la Bestiole
« Peux-tu juste m’expliquer pourquoi Noah Moses, le fils de Pierre Therion porte ce symbole sur l’épaule, le même dessin que sur les murs d’Atlantis ? »
Pour la première fois depuis qu’il la connaissait, la Bestiole semblait  surprise, déstabilisée….

A cet instant précis, le vaisseau de Noah s’écrase sur la planète Mars, les spores se répandent et transforme rapidement Mars en planète aquatique.
A cet instant précis, Gergory Goldson découvre la voleuse Eléonore Blacksteal, nue devant une étrange statue.
A cet instant précis, dans la pièce à coté, un bocal rempli d’eau se brise. Il contient de l’eau « générée » par Noah Moses et le réveil des spores sur Mars a réveillé les spores présente sur Terre. La germination a fait exploser le bocal et les  lianes ont brisée la fenêtre pour se précipiter vers le ciel. Dans chaque lieu « humidifié » par Noah, le même phénomène se produit.  Un gigantesque réseau de lianes se réunit et fonce vers la planète Mars, à la rencontre des lianes martiennes qui se dirige vers la terre.

« Yann, nous nous sommes trompés… Depuis des millénaires les humains se transmette de générations en génération l’hitoire de l’Atlantide , le continent disparu après un giantesque cataclysme…
Mais tout ceci n’était qu’un leurre, un conte pour les non initiés… Atlantis n’a jamais été sur Terre,  c’était la capitale d’une planète aquatique, ailleurs dans le système solaire… Mare, la mer… Transformée en Mars après le cataclysme…
« Noah est en train de rebatir l’Atlantide ?
– Probablement… Il va réveiller la Machine, et risque d’attirer à nouveau l’attention des Créatures. »
Dans l’espace, les lianes en provenance de Mars et de la Terre se rejoignent enfin…
Sur Pluton, sous un océan de glace les Créatures endormies sont réveillées par le cri de la Machine.

(Suite dans le prochain atelier Bricabook)

Publicités

Auteur : nimentrix

Explorateur d'imaginaires. Accro aux séries, la BD, la science-fiction, le fantastique, les comics et plein d'autres choses... Ecrit, un peu, beaucoup, passionnément, aussi ;-)

8 réflexions sur « Révélations »

  1. Qu’est-ce que la Bestiole a fait à la Louve?Est-elle réveillée?Je vous trouve bien nombreux dans la tête de Yann,vous allez nous le faire dis joncter…Je ne connais pas les Créatures,ou je ne me souviens pas dans quel texte je les aurais déjà vu….C’est curieux car c’est un texte ou règne un certain niveau de pagaille,mais en même temps l’histoire prend forme et c’est un passage clé pour le futur livre….Ils sont tous là en même temps,mais on ne peut le comprendre que si on a lu les textes précédents….Il n’existe pas tout seul dans l’absolu mais c’est un de ceux dont la grace me touche le plus…..Il faut tenir compte pour ce commentaire de l’état de fatigue avancée de celle qui l’a écrit!!!!
    Merci pour ton cadeau de Noël…..
    On nage quand même en pleine SF car le 25 à minuit comme annoncé n’est pas encore arrivé!!!!Bon rien d’étonnant à ça chez toi….
    Pour résumer ce texte me plait beaucoup,j’y trouve de la folie,de l’urgence,des réponses et des questions et toujours ce style si personnel…..

  2. Bonjour Bénédicte et joyeux Noël 🙂 La Bestiole et les Créatures sont de nouveaux éléments, je ne les ai pas introduit précédemment même si leur intervention a toujours été prévue 😉

    Concernant l’heure de livraison du texte, le Père Noël a réussi à me convaincre d’être synchro avec ses heures de passage 😉

    Le texte n’a en effet pas d’existence propre (ce qui explique pourquoi je ne l’avais pas publié sur l’atelier) c’est juste un pont entre les autres textes passé et celui à venir lundi prochain qui est entièrement consacré au destin de Noah Moses après son atterrissage sur Mars.

    A suivre, donc 😉

  3. Un texte en deux parties, voire trois … On lit le début du texte dans une certaine urgence, d’ailleurs induite par le style très rapide, haletant et coupé … La première fois que je lis une telle urgence de rythme (j’aime beaucoup quand la musique de la phrase rejoint et mime le texte), qui ralentit ensuite par le dialogue (où l’explication a besoin de narration, de temps pour naître).

    A la relecture, un mot m’interpelle (non, ne ris pas, je suis amnésique, je te rappelle) … le nom de Pierre … Thérion. Tu sais ce que ça veut dire ? Mais ça ne va pas dans le sens de cet homme pourtant … tu connais son sens ? Pourquoi l’avoir appelé ainsi ? Et pas de teasing, je te prie. 🙂 )

    Sinon, j’aime beaucoup l’histoire de l’Atlantide revisitée … De belles aventures en perspective. 🙂

    1. J’ai besoin que la musique d’une phrase soit en accord avec le texte.

      J’ai un besoin absolu que le lecteur vive pleinement la scène aussi sensuelle, violente, bruyante, aveuglante soit-elle. Et une partie de retravail par rapport à cette histoire sera de rendre chaque scène, chaque dialogue aussi présent que cette fuite au travers des couloirs d’Atlantis, où que la présence de la Peur dans « Ames Sensibles… »

      J’ai une soif d’absolu, et je sais que le meilleur instrument d’expression de cette intensité pour moi est l’écriture, même si j’en ai d’autre… 😉

      Je sais ce que veux dire Therion. C’est son nom de famille, ça ne veut pas dire qu’il est le Therion d’origine, c’est juste un « héritage familial, il est peut-être là pour corriger quelque chose, la « Pierre » sur laquelle bâtir quelque chose de neuf…
      Tu as donc peut-être compris qui a mené Atlantis à sa perte, qui a attiré l’attention des « Créatures » / Bêtes.

      Mais avant d’arriver à des conclusions, il faudra peut-être attendre de connaître le point de vue de La Louve, d’en savoir un peu plus sur la Bestiole, d’apprendre qui a demandé à Eléonore de visiter la maison de Goldson, et bien sûr d’en savoir plus sur la ou plutôt les Machines… Certains éléments seront révélés lundi, patience 😉
      Cette histoire est volontairement feuilletonnesque, parce que j’ai la nostalgie de cette époque où les auteurs pouvait écrire et laisser les lecteurs en haleine jusqu’à la prochaine publication. C’est certainement pour cela que j’adore la première saison de la série d’Alias de JJ Abrams qui utilisait les même codes.

  4. Bon, histoire que tout le monde s’y retrouve je poste comme sur Bricabook la « chronologie ».

    Nimentrix et la Louve :
    https://nimentrix.wordpress.com/2015/10/19/meta/
    https://nimentrix.wordpress.com/2015/11/02/imperatrice/
    https://nimentrix.wordpress.com/2015/11/09/addition/
    Plus tous les textes écrits par Yann Nimentrix Guérant… parce que dans une des réalités, Yann est juste un auteur 😉

    A quoi (Noah Moses) :
    Episode 1 https://nimentrix.wordpress.com/2015/10/26/a-quoi-jeu-de-mots/
    Episode 2 : https://nimentrix.wordpress.com/2015/11/16/aqua-alpha-omega/
    Episode 3 : prochain texte de l’atelier Bricabook

    Eléonore Blacksteal :
    Episode 1 https://nimentrix.wordpress.com/2015/12/14/en-vol/
    Episode 2 : prochain texte de l’atelier Bricabook (oui,celui avec Noah Moses !)
    Les origines familiales d’Eléonore ont été évoquées dans un texte à quatre mains :
    http://www.bricabook.fr/2015/11/la-femme-au-sourire-de-soie-atelier-decriture/

    Et puis… Je ne vais pas révéler leurs noms (teasing), mais ce texte là n’est pas là par hasard, comme expliqué lundi prochain 😉
    https://nimentrix.wordpress.com/2015/12/21/apprenti-sage/

  5. Dis donc il va falloir bientôt un GPS pour s’aventurer chez toi!!!Je te taquine mais c’est tres bien d’avoir sorti ton mini guide pour nous permettre de replacer les différents éléments de l’histoire dans l’ordre…..On passera peut-être moins de temps à te poser des questions bêtes du genre:C’est qui celui-là?!……Là tu pourras nous repondre:Vous au fond de la classe z’avez qu’à suivre!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s