Écrire : la Quadrature du Cercle ?

quadrature
L’homme de Vitruve, Leonard de Vinci

Ce qui est frustant avec un blog, c’est que les articles s’enfoncent progressivement dans des archives au cours du temps. Dans une société où tout va vite et où l’instantané à une place de plus en plus primordiale, les nouveaux visiteurs du site vont rarement explorer et découvrir ce qu’il y avait « avant ».

Alors je ressors de mes archives quatre textes où il est question de création et d’écriture.
À découvrir ou redécouvrir via un clic  ;-).

Meta

Quand l’auteur joue avec ces lecteurs…

dc3a9labrc3a9
© Julien Ribot

Difficile de se souvenir comment il était arrivé ici. Autour de lui tout était désolation. La pièce, immense semblait être à l’abandon depuis très longtemps : une mousse verdâtre recouvrait le sol,…

Impératrice : 

Où il est question de coquelicot, de création, de douleur, de choix… et d’amour, aussi.

Homme sur un banc
© Romaric Cazaux

« Le coquelicot est une fleur sans odeur »
« Et que se passe-t-il après ? » Il la tient tendrement dans ses bras, leurs lèvres et leurs corps sont si proches.
Il s’assoit sur un banc dans le parc, jette un œil au manuscrit.

Brique à Book

Auteur, éditeur, quand il ne reste plus qu’un chapitre…

julien-ribot
© Julien Ribot

C’était la première fois que je le rencontrais chez lui. J’avais quitté la ville grise et bruyante qu’il n’appréciait guère. Je m’approchais de ma destination : des prés à perte de vue et cet arbre gigantesque qui dominait la campagne environnante ne m’était pas inconnu. Je fus aussi surprise de le trouver sur le bord du chemin, il souriait et me fit signe de me garer.

Il ne s’était jamais senti à l’aise en ville et la première fois que je l’avais rencontré dans mon bureau pour discuter de ses manuscrits, il était réservé, froid, distant, comme s’il craignait quelque chose.

Blanche

L’angoisse de tout auteur…

tatouage femme mot poignet

C’était un écrivain.
Un costaud, un malin.
Il écrivait depuis des années.
Quand Blanche, dans sa vie est entrée…
C’était un soir où il avait un peu bu.
Elle était chez lui, sur son bureau, entièrement nue.

Publicités

2 commentaires

  1. Bonjour.

    C’est une excellente idée!
    Tu as parfaitement raison, les textes écrits sur les blogs sont vite lus, vite oubliés (même si certains marquent tout de même plus que d’autres).
    C’est intéressant de se remémorer et de remonter le temps parfois :-).

    Bon week-end.

    • Bonjour @Minsky. Comme une bonne partie de mes textes sont liés c’est assez compliqués pour le lecteur si il ne peut pas retouver le début 😉 Et puis il ya aussi les textes « fétiche » 😉 Bon week-end à toi aussi, @Minsky 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s