L’Arène des Neiges (ceci n’est pas l’épisode 3 de la flûte à 69 trous)

Règlement de « conte » : quand l’auteur ne maîtrise plus grand chose et que le lecteur s’en mèle….

Publicités

« Il était une fois, dans un royaume lointain, très éloigné, une reine très méchante qui vivait dans le Grand Nord. Dans son château, elle retenait prisonnier un enfant nommé Kay. Le Diable avait fabriqué un miroir magique, qui s’était cassé. Deux des morceaux ensorcelés s’étaient coincés dans l’œil et le cœur de Kay, le rendant dur et indifférent… »

Lecteur : Mais c’est quoi ce truc ?
Auteur : Pardon ?
Lecteur : C’est quoi le rapport avec la flûte à 69 trous ?
Auteur : Aucun rapport avec la flûte à 69 trous, j’écris un texte en m’inspirant de la photo choisie pour l’atelier, si vous croyez que c’est simple… Déjà que je n’ai pas chaud, et voilà qu’on me refile une photo avec de la neige et des bancs ! Comment voulez-vous que je continue les aventures de Mulder et Perceval avec un truc pareil !!!
Lecteur : En effet, vous n’écrivez pas la suite de l’épisode de la semaine dernière, vous êtes en train de plagier La Reine des Neiges de Christian Andersen !!!
Auteur : Je ne plagie pas, je m’inspire… La Reine des Neiges, c’est tendance, ça augmente mes chances d’être lu. Avec une petite indexation de l’article en utilisant « Reine des Neiges », « Disney »et « Spoilers » », c’est le plein de visites garanties ! D’ailleurs, je devrais insérer une vidéo YouTube de « Libérée, délivrée », ça améliorerait mon classement…
Lecteur : Mais, ça n’est pas le but de cet atelier de faire de l’audience, laissez-vous plutôt inspirer par la photo.
Auteur : Faut savoir ce que vous voulez, je regarde la photo, ça me fait penser à La Reine des Neiges, et vous râlez parce que je ne parle pas de la flûte à 69 trous
Lecteur : Comme vous êtes de méchante humeur aujourd’hui…
Auteur : Quand je me suis levé ce matin, tout allait bien. Je me suis dit : « Oh, le joli jour d’automne, avec les feuilles des arbres qui commencent à prendre de jolies teintes, la caresse fraiche et agréable du vent… » J’ai enfilé ma veste et je suis allé gambader dans la campagne. Coïncidence bizarre, je me suis retrouvé dans le parc photographié par Kot, avec sa rangée de bancs qui ne semble pas vouloir finir. Evidemment, il n’y avait pas la moindre traces de neige , juste quelques feuilles de châtaigniers éparpillées sur le sol.
C’était agréable de se promener : le soleil, le chant des oiseaux, les arbres aux couleurs automnales. Soudain un bogue est tombé d’un châtaignier, juste devant moi. Cela m’a fait sursauter, et, allez savoir pourquoi, j’ai regardé le ciel et un truc est venu me piquer l’oeil. Comme un flocon de neige, un truc scintillant, un morceau de miroir peut-être, j’ai du mal à me souvenir exactement… Depuis cet instant je me sens tout bizarre et je ne sais pas pourquoi. Je suis rentré chez moi, je me suis relu La Reine des Neiges et j’ai visionné cinq adaptations du conte au cinéma. J’ai aussi commandé sur internet, un aller simple pour la Laponie. Je dois partir dans une heure, il faut que je me dépêche de finir ce fichu texte.
Lecteur : Un éclat de miroir… Le miroir du Diable ? Celui du conte ? Mais c’est terrible ! Je ne peux pas vous laisser partir en Laponie, on ne revient jamais de la bas !
Auteur : Je m’en fiche, j’ai pris un aller simple.
Lecteur : La Laponie ! Là Paon Nie ! Vous ne savez pas à quoi vous vous exposez !
Auteur : Les paons ne me font pas peur, tout le monde sait que le chant de la flute à 69 trous les éloigne ! Ah non, Mulder, lâchez cette flûte ! Vous n’allez pas recommencer à jouer musique de votre série !
Lecteur : Vous êtes avec Mulder ? Vous êtes en possession de la flûte à 69 trous ?
Auteur : Bien sûr que non Mulder, n’est pas ici. J’ai des hallucinations depuis que cet éclat de miroir est entré dans mon oeil. Par contre, la flûte à 69 trous est bien ici, avec moi.
Lecteur : Il m’avait semblé lire que la flûte ne sortait que les jours de pleine lune, et là c’est la nouvelle lune….
Auteur : Bien sûr qu’elle ne sort que les jours de pleine lune. Comme je suis son créateur, le reste du temps elle est chez moi.
Lecteur : Mais comment l’avez-vous créé ?
Auteur : C’est ce que je voulais raconter dans ce texte.
Lecteur : Mais.. Tout à l’heure vous m’avez dit que ce texte n’avait aucun rapport avec la flûte à 69 trous.
Dites-moi, cher lecteur, vous me lisez pour la première fois ? Si ça n’est pas le cas, vous savez très bien que j’adore surprendre. Il y’a toujours un effet de surprise dans mes textes. Là vous êtes en train de tout foutre en l’air avec vos questions.. Cette hallucination devient de plus en plus pénible…
Lecteur : Quelle hallucination ?
Auteur : Vous.
Lecteur : Moi ?
Auteur (soupirant) : Il faut vraiment tout vous expliquer ? Vous trouvez ça normal, vous, qu’un auteur soit interrompu par un lecteur qui lui pose des questions sur le texte qu’il est en train de créer ? Vous êtes comme Fox Mulder, juste une foutue hallucination…
Lecteur : C’est pas faux…
Auteur : Perceval ? Mais que faites-vous là ? Ras-le-bol de ces hallucinations !

Le lecteur, Mulder et Perceval disparaissent. L’auteur retrouve peu à peu ses esprits. Il regarde autour de lui : il n’est pas dans son bureau, devant son ordinateur. Il est dans une pièce dont les murs sont entièrement constitués de glace, tout comme le mobilier. Cela explique pourquoi il avait si froid : il est dans le château de la Reine des Neiges. Sous l’influence de l’éclat de miroir planté dans son oeil, il a pris le premier vol pour la Laponie et il est venu lui apporter la flûte à 69 trous ! Il regarde son reflet dans un miroir et ne reconnait pas son visage : un longue cicatrice traverse son visage, il a un bandeau sur l’oeil. Il tient une flûte dans ses mains, mais ça n’est pas celle à 69 trous. Un bruit d’explosions. Son équipage vient de prendre le château d’assaut. Ils arrivent jusqu’à la pièce où il est retenu prisonnier et décide de le ramener sur son vaisseau. De retour à bord de l’Atlantis, le Capitaine Albator libère Perceval. Il lui confie la flûte qu’il a créée, et lui demande de la donner à Stella, sa protégée de l’orphelinat…

Scully : Et Mulder ? Et la flûte à 69 trous ?
Auteur : Oh, ça suffit les hallucinations pour aujourd’hui !

Photo © Kot
Texte © Nimentrix

Ce texte est ma participation de la semaine à l’Atelier d’écriture de Bricabook.
N’hésitez pas à commenter et à partager si ce texte vous a plu :-).
Vous pouvez aussi lire mes autres participations à l’atelier.

Auteur : nimentrix

Explorateur d'imaginaires. Accro aux séries, la BD, la science-fiction, le fantastique, les comics et plein d'autres choses... Ecrit, un peu, beaucoup, passionnément, aussi ;-)

28 réflexions sur « L’Arène des Neiges (ceci n’est pas l’épisode 3 de la flûte à 69 trous) »

  1. Moi (voyant le titre) : comment ça, ce n’est pas le troisième épisode de la flûte à 69 trous ? Mais je veux ma dose, moi ! Il me faut mon fix ! Mais qu’est-ce que c’est que ce dealer incompétent ?

    Mais… il se trouve que La Reine des Neiges d’Andersen est mon conte favori. Tu as décidément le don de me prendre par les sentiments 🙂 (d’autant que j’étais légèrement amoureuse d’Albator quand j’étais gamine)

    Et j’adore comment tu as anticipé le mécontentement du lecteur… enfin semblé anticipé le mécontentement du lecteur, parce que bam, voilà bel et bien la flûte à 69 trous !

    En revanche, je proteste, je ne suis pas une hallucination. Non mais. La façon dont on se fait insulter sur ce blog, c’est honteux.

    Bref, comme d’hab je me suis bien marrée. Et ça m’a donné envie de partie en Laponie avec Mulder ! Soyons clairs, je partirais n’importe où avec Mulder. Bas les pattes, Scully, Fox is mine. XD

  2. Ca fait plaisir à lire ! La Laponie est la patrie du Père Noël (Rovaniemi) ; on pourrait le marier à la Reine de Neige… On est en plein conte. Bravo et merci.

  3. Je ne te lis que ce soir, et …j’adore !! Bon, tu nous la ramènes bientôt la fameuse flûte à 69 trous ? (j’ai pas l’air idiote en gloussant après avoir lu ton texte !)..Bises et belle soirée !

  4. Je me demande pourquoi, mais pourquoi tu n’as pas encore lu Somoza quand je lis ce texte, alors du coup tu ne peux pas comprendre mes références, alors je ne commente pas. Na !😛

    Non, plus sérieusement quand tu auras du temps (huhu), lis Somoza, tu adoreras … Rien, à voir avec de la science fiction à la française !😉

    Et sinon, j’aimerais aussi savoir pourquoi tu n’as pas sorti ta flûte quand cet été j’étais attaquée par un paon fourbe. Tu étais trop timide pour en jouer ?😛

    Bref, un texte délirant, et le Mulder avec sa mini flûte me fait toujours tordre de rire … tu as mangé quoi dimanche soir pour être dans cet état ?-P

    Bref, un texte délirant, et le Mulder avec sa mini flûte me fait toujours tordre de rire … tu as mangé quoi dimanche soir pour être dans cet état ? 😀

    1. @Leiloona, c’est pas Mulder avec la mini flute, c’est Albator !!! Dans le premier épisode d’Albator 78, le corsaire de l’espace créée cette flûte pour Stella. Je ne parlerais pas de la mini flûte de Mulder, tu as interdit les textes pronographiques 😉

      1. Ah bon, Duchovny a une grosse flûte ? Mais tu m’avais caché ça !

        (Et je découvre que lorsqu’on fait @nimentrix cela nous mentionne sous wp … waw … la technologie …)

  5. Un joyeux délire en effet et encore un mix des références et des univers. Je ris parce que j’avais d’abord pensé à la Reine des Neiges devant la photo. Une fantaisie jubilatoire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s