Doctor Strange [Critique]

Jolie claque visuelle pour ce film sublimé par la présence magique de Benedict Cumberbatch et d’une cape de lévitation mega super cool !

Publicités

Cher Papa Noël,

Ça fait tout bizarre de t’écrire pour Halloween mais vu la nature spéciale de ma commande, je me suis dit qu’un jour consacré à la sorcellerie serait bien adapté.

Tout d’abord, une petite question : as-tu vu le dernier Marvel, « Doctor Strange » ?
Non ? Alors je vais te parler du film.  Rassure-toi, je ne vais pas « spoiler », je sais que c’est mal vu et que tu as menacé de me priver de cadeau quand je t’ai révélé que Jon Snow n’était pas mort dans Game Of Thrones… Je ne vais pas non plus philosopher sur la complexité ou la cohérence du Marvel Universe, je m’en fiche un peu, je suis juste un fan du comics depuis mon adolescence.

« Le docteur Stephen Strange, un célèbre neurochirurgien, perd l’usage de ses mains dans un tragique accident de voiture. Devant l’échec de la médecine traditionnelle à le guérir, il se tourne vers d’autres ressources et retrouve l’espoir au sein d’un étrange lieu nommé Kamar-Taj. Il va vite découvrir qu’il ne s’agit pas d’un simple centre de soins, mais d’un avant-poste de la lutte contre les forces obscures invisibles qui cherchent à détruire notre réalité. Armé de nouveaux pouvoirs magiques, le Docteur Strange va devoir choisir entre un retour à son ancienne vie de prestige et d’argent ou tout quitter pour défendre le monde, puisqu’il est désormais le plus puissant des sorciers… »

J’ai mis des guillemets pour le texte du paragraphe précédent, vu que c’est un copié-collé du communiqué de presse. Pour résumer le film, j’aurais plutôt écrit : « C’est l’histoire d’un chirurgien à l’ego surdimensionné nommé Dr Strange, il va récupérer une super cape de lévitation mega-cool ! ».  Finalement, en me relisant, le communiqué de presse est plus… précis. Mais il ne parle pas de la cape de lévitation, et c’est dommage. Parce que, quand même… mais je m’égare.

Cape vers des dimensions inconnues !
Cape vers des dimensions inconnues !

Le film est réalisé par Scott Derrickson, plutôt connu pour des films d’horreur comme « Délivre-nous du mal » et « Sinister », et aussi pour le remake de « Le Jour où la Terre s’arrêta », qui est une horreur aussi, mais pas pour les même raisons….

Le scénario est des plus classiques avec un voyage du héros à la sauce Joseph Campbell où l’apprenti doute, subit des épreuves, se remet en question. Nous suivons la lente transformation de ce personnage obnubilé par son travail et sa personne qui va devoir abandonner progressivement son ego. Il va surtout devoir accepter qu’un morceau de tissu rouge nommé « cape de lévitation » s’y connait bien mieux que lui en sorcellerie. Quand la cape lui suggère quelque chose, il a plutôt intérêt à suivre son conseil, et quand il ne le fait pas cela entraine quelques scènes comiques. Un humour bienvenu dans un film Marvel où, comme d’habitude, la situation est très dramatique : une fois de plus, il faut sauver le Monde. Heureusement, Stephen Strange n’est pas un super héros invincible, mais un simple humain initié à la sorcellerie : cela le rend plus fragile, pour ne pas dire mortel, lors des combats. Cette fragilité mène ainsi l’intrigue vers un combat final différent de celui auquel la franchise Marvel nous avait habitué, et c’est tant mieux.

Même pas cape se sauter dans le vide !
Même pas cape se sauter dans le vide !

Visuellement, le traitement est original avec des effets visuels 3D impressionnants qui joue avec l’architecture des batiments à la manière de Christopher Nolan dans Inception. Rarement un film m’avait donné autant la sensation (agréable) de déséquilibre, emporté par la chrorégraphie très kaléidoscopiques des décors. Un véritable trip visuel, des effets spéciaux très… spatiaux.

Papa Noël, j’avais oublié de te dire que Dr Strange est incarné par Benedict Cumberbatch ! Oui, Sherlock Holmes ! A ce propos, à un moment du film il se retrouve projeté à Londres dans un batiment situé sur Baker Street, les fans de la série aprécieront le clin d’oeil… Excellente interprétation de Benedict qui porte la cape de lévitation avec autant d’aisance que la tenue d’un célèbre détective. Tilda Wilson, dans le rôle de l’Ancien qui  initie Strange aux arts magiques est mystérieuse à souhait, et j’aurais aimé que le film s’attarde un peu plus sur les motivations de son personnage.

En résumé, j’ai beaucoup apprécié ce film, qui est, avec Les Gardiens de la Galaxie, mon préféré de la récente filmographie Marvel, et je te conseille fortement d’aller le voir avant de commencer ton job de Noël.

Revenons à l’objet de ma lettre : penses-tu qu’il te soit possible d’emprunter la cape de lévitation jusqu’au tournage du prochain film ? Je sais, je t’ai déjà demandé précédemment des morceaux de Groot pour faire des boutures (qui n’ont toujours pas germé, même en leur faisant écouter du Michael Jackson en boucle), mais avoir cette cape pour Noël ça serait magique ! Je suis même prêt à te l’échanger contre le BB8 que je t’avais commandé l’année dernière…

En attendant de tes nouvelles, je te souhaite, cher Papa Noël, un joyeux Halloween.

PS : A défaut de cape, je veux bien me contenter d’un oeil d’Agamotto…

Bande annonce :

Fiche Technique

Réalisation : Scott Derrickson
Scénario : Thomas Dean Donnelly,  Joshua Oppenheimer, : Jon Spaihts
Acteurs principaux : Benedict Cumberbatch, Chiwetel Ejiofor, Tilda Swinton
Sociétés de production : Marvel Studios
Pays d’origine : États-Unis
Durée : 115 minutes
Sortie : 26 octobre2016

Auteur : nimentrix

Explorateur d'imaginaires. Accro aux séries, la BD, la science-fiction, le fantastique, les comics et plein d'autres choses... Ecrit, un peu, beaucoup, passionnément, aussi ;-)

2 réflexions sur « Doctor Strange [Critique] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s