Inktober, le mois des dessinateurs

Inktober : mes nouvelles découvertes du challenge des illustrateurs créé par Jake Parker. A vos yeux. Prêt ? Admirez !

Continuons de visiter l’univers d’Inktober, qui égaye ce mois d’octobre grâce à la production graphique de dizaines de milliers d’illustrateurs (et trices) amateurs (et trices) et professionnel(les). Vous avez lu l’article précédent, donc vous connaissez les règles du challenge créé par Jake Parker : produire un dessin chaque jour, en s’inspirant éventuellement d’une liste thématique. 

(There is an english version of this post here).
Ce second article vous propose de découvrir les oeuvres en noir et blanc de cinq nouveaux artistes. Cette fois-ci, les illustrateurs ont répondu à nos questions, vous en apprendrez donc plus sur leur expérience Inktober.

Seulement cinq artistes ? Pas de panique, vous pouvez retrouver des centaines d’illustrations épinglées sur mon tableau Pinterest consacré à Inktober. Vous pouvez aussi me suivre sur Twitter où je tweete et retweete des dessins Inktober. Trève de bavardage, place au dessinage !

Konstantin Vavilov : Buried City

vakon2
Gigantic Golems © Konstantin Vavilov

Découvrir un dessin de Konstantin Vavilov, illustrateur à Moscou, ça n’est pas simplement être estomaqué par la puissance évocatrice de son trait, c’est aussi plonger dans l’univers sombre et magique de Buried City.  Chaque jour, sur Instagram, en plus de son magnifique dessin, il nous gratifie d’un texte nous en apprenant un peu plus sur les créatures, lieux ou armes rencontrés dans cette étrange cité. Voici, par exemple, la traduction du texte accompagnant « Gigantic Golems », son Inktober « jour 10 » que vous avez découvert ci-dessus.

« Un des dangers que vous pourriez rencontrer dans les profondeurs est un gigantesque Golem de sécurité. Certains districts les utilisaient à des fins défensives ; par exemple, ceux des nécromanciens et des ingénieurs. De nombreuses maisons riches ont utilisé de telles créatures pour protéger leurs chambres fortes. Vaincre un tel gardien est extrêmement problématique, car ils sont énormes, incroyablement puissants et très peu vulnérables à la magie. Ainsi, confronté à une telle création, réfléchissez bien pour savoir si le coût du trésor qu’il garde en vaut vraiment la peine. »

vakon5.jpg
Filthy Knoblins © Konstantin Vavilov

Interview de Konstantin Vavilov

Quand avez-vous commencé à participer au défi Inktober ?
C’est la première année où je décide de relever ce challenge. Je pense que c’est vraiment une excellente idée de travailler avec la liste de mots qui vous impose un thème différent chaque jour. Cette liste de mots fait jaillir un flots de nouvelles idées et de variantes à explorer auxquelles je n’aurai jamais pensé, c’est tout simplement incroyable !

Quels sont vos artistes préférés, vos inspirateurs ?
Pour cet Inkober, c’est Justin Sweet & Vance Kovacs. J’ai longtemps rêvé de faire quelque chose comparable à leurs illustrations pour Icewind Dale 2. J’adore Sergio Toppi bien sûr avec son sens génial de la composition. Sans oublier Eric Canete, Franklin Booth, Bernie Wrightson, Ashley Wood, Wayne Reynolds…  J’essaie d’apprendre d’eux !

Quels sont vos projets pour l’avenir ?
Continuez à développer mes compétences, être heureux en amour et, un jour, je mourrai…
Plus sérieusement, je veux continuer à travailler sur mon projet Buried City dont vous pouvez trouver de nombreux dessins sur mon compte Instagram ou avec le hashtag #buriedcitystory. Je pense que je vais commencer par publier quelques tirages, ensuite des petits livres, et continuer peut-être avec Patreon et ainsi de suite…

Les illustrations que Konstantin Vavilov nous propose pour cet Inktober ne sont que quelques bribes de ce gigantesque projet qu’est Buried City.  Le sommet de l’iceberg, si vous me permettez cette analogie. Prenez le temps de consulter ses sites internet pour découvrir l’incroyable richesse du monde qu’il a bâti. Mais attention… vous n’en sortirez pas indemne.  Vous vous mettrez à espérer qu’il publie rapidement un artbook réunissant l’ensemble des créations surgies de son imagination foisonnante.

Suivez Konstantin Vavilov sur :

Instagram :  https://www.instagram.com/vakon
Facebook : https://www.facebook.com/konstantin.vavilov.art
Twitter : https://twitter.com/Vakon
InPrnt :  www.inprnt.com/gallery/vakon
Gumroad : https://gumroad.com/vakon
Tumblr : http://artvavilov.tumblr.com
Behance : https://www.behance.net/Vakon
Deviant Art : https://konstantin-vavilov.deviantart.com/
Twitch : https://go.twitch.tv/artvavilov

Tomi Dzurovski

tomi-dzurovski_01
The Zoraxes © Tomi Dzurovski

Chaque jour, les dessins publiés par Tomi Dzurovski m’épatent. Par leurs niveaux de détail, par leurs caractères incroyablement vivant, par leurs variétés aussi. Ce game artist macédonien nous propose pour cet Inktober des dessins d’inspirations heroic fantasy mais aussi des dessins s’adressant à un public plus jeune comme les tout mignons Pinkus.

tomi.dzurovski6
The Pinkus © Tomi Dzurovski

Interview de Tomi Dzurovski

Quand avez-vous commencé à participer au défi Inktober ?
C’est ma première année en tant que participant. Avant, j’étais juste là à observer. Cette année, j’ai voulu mettre en pratique mes talents de dessinateur et développer un meilleur sens des nuances, donc j’ai décidé de participer à ce challenge.

Quels sont vos artistes préférés, vos inspirateurs ?
Voici quelques noms parmi les nombreux artistes que j’apprécie : Eliza Ivanova, Cory Loftis, Mike AzevedoJohannes Helgeson, Kim Jung Gi, Ryan Lang, Creature Box, Jake Parker, Arthur Gimaldinov, Konstantin Vavilov (voir le paragraphe précédent), Titov Viktor, Andrew Mar… et je pourrais en citer plein d’autres… Mon artiste préféré, mon inspirateur, c’est Even Mehl Amundsen, j’apprends beaucoup de ses dessins.

Quels sont vos projets immédiats ?
Je souhaite continuer à garder ce rythme de dessin quotidien pour mes futurs projets. D’ailleurs je retourne dessiner tout de suite, je suis un peu en retard au niveau du nombre d’illustrations produites pour le challenge Inktober 😉

Suivez Tomi Dzurovski sur :

Instagram : https://www.instagram.com/tomi.dzurovski
Facebook : https://www.facebook.com/TomiTOTEM/
Twitter : https://twitter.com/TomiDzurovski
Behance : https://www.behance.net/TomiDzurovski
ArtStation : https://www.artstation.com/tomitotem

Bonus Video : Inktober Memories

Dyru (Julia Körner)

dyrujk_1
The Colossus © Dyru

Dyru est une fan de jeux videos. Et ça se voit, en consultant sa série d’illustrations Inktober : Shadow of the Colossus, Journey, The Last Guardian… Je soupçonne cette illustratrice allemande vivant actuellement à Tijuana d’avoir un gros faible pour la Playstation 😉 J’aime beaucoup comment chacun de ses dessins me replonge immédiatement dans l’ambiance de ces jeux cultes. Marcel Proust avait sa madeleine, le trait efficace de Dyru me fait le même effet.

dyrujk5
Journey – White Spirit © Dyru

Interview de Dyru (Julia Körner)

C’est votre premier Inktober ?
Oui, c’est la première année où j’y participe vraiment.  Les années précédentes je faisais juste un ou deux dessins à l’encre pendant le mois, mais là c’est quotidien.

Quels sont vos artistes préférés ?
Pour Inktober ce sont Andrew Mar, Ellinor Richey and Schmoedraws (Simone Grünewald).

Quels sont vos projets immédiats ?
Aimer, voyager dans différents pays après l’obtention de mon master pour y travailler dans des boites de design ou en tant que freelance.

Un livret Inktober en préparation !

En ce mois de décembre, Dyru vient de m’annoncer qu’elle prépare un livret regroupant ses dessins Inktober 2017. Vous pouvez déjà le réserver en la contactant sur Facebook ou Instagram. Dyru nous en dira plus dans un article prochainement disponible sur ce site. En attendant, voici les premières images :

Suivez Dyru (Julia Körner) sur :

Instagram : https://www.instagram.com/dyrujk
Facebook : https://www.facebook.com/originaldyru
Behance :  https://www.behance.net/dyru
Tumblr : http://wuestenklee.tumblr.com

Enrique Rivera

3nrique01_ter
Crooked © Enrique Rivera

Les dessins d’Enrique Rivera arrive à me faire sourire et m’attendrir, malgré mon grand âge. Oui je me fait vieux, alors « Try a little tenderness » ça fait du bien. Ce concept artist travaille pour Retro Studio, un célèbre studio de développement de jeux vidéos (comme Metroid Prime, entre autre), il vit à Chicago et j’adore le style très « cartoon » de sa cuvée Inktober 2017.

Enrique_Rivera_mysterious
Mysterious © Enrique Rivea

Interview de Enrique Riveira

Quand avez-vous commencé à participer au défi Inktober ?
Cela doit être la troisième fois que j’ y participe. Même si je n’ai fait que la moitié du chemin ces dernières années, j’ai bien l’intention de terminer le challenge cette année ! (Il serre les poings).

J’adore ce challenge, surtout depuis que Jake Parker a commencé à proposer une liste thématique. Devoir me limiter à un thème m’aide à me concentrer et, en même temps, rend les choses plus stimulantes, d’une bonne façon ! J’adore ce genre de contraintes. De plus, voir l’interprétation que font les autres illustrateurs du mot imposé est une grande source d’inspiration.

Quels sont vos artistes préférés, vos inspirateurs ?
Il y a tellement de grands artistes ! C’est très difficile d’en choisir quelques-uns… Chaque année, des dizaines d’autres surgissent qui m’étonnent. Cette année, j’ai découvert Suheb Zako et son incroyable maîtrise du lavis de gris !  L’art de Robb Moammerts me donne la sensation de redevenir un enfant, il a tellement de charme!  Je ne comprends pas comment il arrive à mettre autant de détails en réussissant à ce que cela reste toujours aussi propre et simple. Et, bien sûr, comment ne pas citer Jake Parker ? L’imagination de ce gars  ne semble pas avoir de fin.

Coté inspiration, j’aime me pencher sur les oeuvres de certains maîtres de l’encre : Frank Frazetta, Bernie Wrightson, Jack Davis et l’irrésistible Mark Schultz !

Quels sont vos projets immédiats ?
Actuellement, tout mon temps est consacré à ma famille et à mon travail, même si je bricole toujours quelques idées. J’espère que je pourrai les rassembler un jour et les transformer en livres !

Suivez Enrique Rivera sur :

Instagram : https://www.instagram.com/3nrique06
Blogspot :  http://enriquerivera.blogspot.fr
Tumblr :  http://3nrique.tumblr.com/

Benjamin Basso

benjamin-basso_01
Hommage à Châtaigne & les Zombignons © Benjamin Basso

L’univers animalier de Benjamin Basso et son trait si hypnotique (regardez sa signature dans le coin droit de l’image ci-dessus) m’entraine chaque jour dans un monde tout en ombre et lumière. Cet illustrateur français avait déjà retenu mon attention avec De Creaturis Dementia, un artbook qui vous emmène ailleurs à chaque fois que vous l’ouvrez. En cet Inktober, je vous conseille fortement de le suivre sur Instagram pour vous laisser fasciner par le mouvement ses petites bestioles si pleines de vie.

ben-basso-livre
De Creaturis Dementiae, en vente dans tous les bonnes librairies…

Interview de Benjamin Basso

Depuis combien de temps participez-vous à Inktober ?
Depuis 2013 ou 2014, je pense. Avant ça, je m’étais déjà lancé le défi de réaliser un dessin par jour durant toute l’année, dans le but de progresser. J’ai rempli tellement de carnets que j’ai pu sortir un recueil, De Creaturis Dementia, financé grâce à une campagne de financement participative sur le site Ulule. Le livre est aujourd’hui dispo en librairie. Inktober m’a beaucoup aidé pour développer mon style et mon encrage.

Quels sont vos artistes préférés ou source d’inspiration ?
Inktober
est un véritable régal, avec des auteurs absolument géniaux à suivre. Cette année, j’apprécie particulièrement Stan Manoukian, Robb MommaertsSweeney BooKarl WasnyAshline et Cory Loftis.
De manière plus générale, ce sont les travaux de Claire Wendling à Katsuya Terada en passant par James Jean et bien d’autres, qui sont de véritables déluges d’inspiration et de créativité.

Quels sont vos projets à venir ?
Je suis toujours en train de terminer les dernières contreparties issues de la campagne de crowdfunding de mon livre. Je pourrai ensuite reprendre les deux projets de livres pour enfant sur lesquels je travaille. Et je viens de réaliser la pochette du prochain album de Seven Eyed Crow et l’affiche d’un festival du livre.

Suivez Benjamin Basso sur :

Instagram : https://www.instagram.com/benjaminbasso
Facebook : https://www.facebook.com/benbasso
Twitter :  https://twitter.com/BenjaminBASSO
Google+ : https://plus.google.com/+BenjaminBASSO
Tumblr : http://benbasso.tumblr.com
Blogspot :
  https://benbassosketchblog.blogspot.fr

Pendant ce temps chez Jake Parker…

jake-parker-inktober-2017
Une « étape » du projet Inktober 2017 © Jake Parker

Pour ceux qui n’aurait pas lu le premier article, je rappelle que Jake Parker est le « papa » de Inktober. Dans cette video réalisée voilà quelques jours pour la chaine Youtube de Society of Visual Storytelling,  il parle de… Inktober, des livres réalisés par certains artistes, présente son propre « gigantesque » projet pour ce mois et de tout plein d’autres choses… Passer 53 minutes en compagnie de Jake Parker, ça ne se refuse pas.

Pour quelques Inktobers de plus…

Vous vous souvenez des sept artistes présentés dans mon premier article consacré à Inktober ? Ils continuent à relever le challenge et voici un dessin de chacun d’entre eux.

Cam Kendell

Cam-Kendell_creepy-note
The Creepy Note © Cam Kendell

Dimitrios Pantazis

dimitris_amphitrite
Amphitrite © Dimitrios Pantazis

Lena Sayaphoum

lena-sayaphoum_kiss
The Kiss © Lena Sayaphoum

Suheb Zako

suheb-zako_fragment-memory
Fragment of Memory © Suheb Zako

Margaret Morales

margaret-morales_forest-maiden
The Forest Maiden © Margaret Morales

Verdigo

verdigo_moon
The Moon © Verdigo

Srta.M

srtam_the_unicorn
The Unicorn @ Srta.M

A vous de partager !

Comme je l’ai déjà indiqué plus haut, ces artistes ne représente qu’une partie de mes découvertes Inktober de cette année,  vous pourrez en découvrir d’autre sur mon tableau Pinterest, sur mon compte Twitter et aussi sur ma playlist Youtube.

Et comme mes yeux et mon imaginaire sont toujours gourmands de découvertes, n’hésitez pas utilisez l’espace commentaires ci-dessous  pour partager vos propres coups de coeur ou vos créations Inktober !

Un grand merci à Konstantin, Tomi, Julia, Enrique et Benjamin de m’avoir consacré du temps pour répondre à mes questions, et à bientôt pour de nouvelles découvertes !

Auteur : nimentrix

I share drawings of great artists from Inktober. I write articles about them on my blog. I may share about French comics artists, too 😉 Blogueur - découvreur d'artistes sur Inktober. Il m'arrive aussi d'écrire sur la Bande Dessinée.

9 réflexions sur « Inktober, le mois des dessinateurs »

  1. Salut et merci pour ce job!
    Je n’ai pas eu le temps de chercher autant que toi et de trouver ces pépites.
    J’ai dans la douleur moi aussi terminé mon premier inktober et si je n’ai pas encore trouvé mon style donc je suis loin des dessinateurs que tu présentes cependant j’ai pas mal appris de ce challenge et cela va bien plus loin que la technique pure ou que la pertinence de l’interprétation du thème. J’en ai tiré des enseignements applicables à bien d’autres domaines. Aussi, j’aimerais si tu continues sur ta lancée lire des interviews plus extensive même si la qualité graphique des dessins de tes interviewés n’est pas forcément super élevée.
    Je pense que les leçons apprises peuvent l’être par le novice comme par l’expert.
    Voilà!
    Encore merci et si tu as besoin d’une contribution, n’hésites pas à me solliciter.
    Bon vent!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.