Vampire Sobre [Writober – Episode 4]

Découvrez tous les secrets de David Bowie dans l’épisode 4 de mon Writober 2019.

« We can be heroes
For ever and ever
What d’you say? »

L’unique spot éclairait l’élégante silhouette du dandy. Il chantait avec toute la passion et l’énergie de son éternelle jeunesse.

« Mesdames et Messieurs, c’était David Jones. On l’applaudit bien fort ! »

Le chanteur salua sous les rares applaudissements. Au milieu de la fumée épaisse du cabaret à moitié vide, il se dirigea vers l’une des tables de l’arrière-salle. Son ami était le seul qui continuait à applaudir et à taper du pied. Il sourit, effectua quelques pas de danse avant de s’installer à la table.

— Mon cher ami John ! Ça fait un bail ! David leva son verre de Martini pour porter un toast. Aux héros ! Et à notre regretté Major Tom.

— À la mémoire du Major Tom… Le dépanneur leva sa pinte de bière.

— Qu’est-ce qui t’amène dans ce trou à rat, perdu au milieu de nulle part ? David fit un geste en direction de la serveuse pour commander un autre verre.

— J’avais envie d’écouter de la bonne musique, et ces derniers temps…

David éclata de rire, montrant ses dents parfaitement blanches. Il se leva en titubant et harangua les clients du cabaret.

— De la bonne musique ! Mon ami a parcouru des années-lumière pour venir écouter de la bonne musique ! Personne ne réagit. Il haussa les épaules et se rassit. Tu vois, John, les habitants de cette planète ne semblent pas être sensibles aux mêmes harmoniques. Mais je ne désespère pas, ils finiront par apprécier mon répertoire… J’ai tout mon temps !

— J’ai appris ton décès sur Terre 3.

— Ah, Terre 3 ! J’ai — enfin, je veux dire David Bowie a — fait une sacrée carrière là-bas. Mais le public aurait fini par remarquer que je ne vieillissais pas. J’ai passé des années à me maquiller, me grimer pour leur donner l’impression que, moi aussi, le temps pouvait m’atteindre. Je ne pouvais conserver la même gueule d’ange qu’à l’époque des Prédateurs.

— C’est à ce moment-là que c’est arrivé ?

— Oui, pendant le tournage. Ce cher Tony Scott a bien fait son boulot lors du casting. Un des seconds rôles était un véritable vampire… et ma gorge était bien trop tentante ! Je suis donc devenu un immortel. Mais, rassure-toi, j’ai toujours été un vampire sobre ! Avec ma fortune, me ravitailler en poches de sang était plus facile que de trouver de la coke de qualité.

— Je veux bien te croire.

— De toute façon, j’ai fait limer mes incisives. Ça n’allait pas avec mon look. Il héla la serveuse à nouveau. J’avais passé plus de trente ans à faire semblant de vieillir. Il soupira. J’ai fini par en avoir marre et je me suis inventé une maladie qui m’empêchait de monter sur scène. Et puis je suis revenu pour finir ma carrière en apothéose.

— Et rendre un dernier hommage au Major Tom.

— C’était la moindre des choses. Toi et moi savons ce qu’il a fait pour sauver cette galaxie. À ce propos, comment va sa petite protégée, ma groupie préférée ?

— Elle est toujours aussi dingue de tes chansons. Elle a dû te piquer une ou deux chorégraphies, au fait. Si je suis ici, c’est justement à propos d’elle. As-tu toujours l’artefact ?

David glissa la main dans sa chemise et en sortit un objet cubique accroché au bout d’une lanière en cuir.

— Il ne m’a jamais quitté, une promesse faite au major. Il retira le pendentif de son cou. Fais-en bon usage. Mais sois prudent, s’il devait tomber entre de mauvaises mains…

— Je ne le sais que trop bien… Tu ne veux pas m’accompagner ? Nous ne serions pas trop de deux pour…

David balaya la proposition de la main.

— Non. Revenir sur Terre 3 serait une mauvaise idée. Je me connais, je pourrais me faire passer pour un sosie, monter un spectacle hommage à Broadway, redevenir célèbre… Non, s’il te plait, ne me tente pas. J’attendrai une bonne cinquantaine d’années avant de retourner là-bas, ils m’auront tous oublié et je pourrai faire à nouveau carrière. Il fouilla dans la poche de sa veste et posa une cassette sur la table. Remets ce cadeau à ma groupie. C’est un album inédit et aussi une… surprise. L’éclairage de l’arrière-salle diminua. Il faut que j’y retourne. Mon public m’attend !

« Mesdames et Messieurs, David Jones ! ».

Le dépanneur regarda son ami rejoindre la scène en frôlant les tables d’un peu trop près. Le vampire était peut-être sobre, mais le chanteur un peu moins.

Auteur : nimentrix

I share drawings of great artists from Inktober. I write articles about them on my blog. I may share about French comics artists, too 😉 Blogueur - découvreur d'artistes sur Inktober. Il m'arrive aussi d'écrire sur la Bande Dessinée.

Une réflexion sur « Vampire Sobre [Writober – Episode 4] »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.